Première journée de la Ligue du Bénin : L’Uss Kraké met en échec Aspac à Cotonou (2-2)

11 avril 2014

L’une des chocs de la première journée de la Ligue du Bénin a opposé, les portuaires d’Aspac aux Ciel et Blanc d’USSKraké le dimanche 18 janvier 2015 au stade René Pleven de Cotonou II. Pour ce début, les protégés d’Emile Enansouan ont plutôSt effectué un bon début de championnat en allant mettre en échec son adversaire hors de St Louis Stadium.

L’affiche Aspac-Ussk de ce début de saison revêt un caractère particulier par rapport à toutes les autres confrontations entre les deux équipes. L’affiche de cette saison oppose l’ancien entraîneur des portuaires, Emile Enansouan, aujourd’hui à la tête des Krakeboys à l’actuel entraîneur d’Aspac Edmé Codjo. En plus de cela, le capitaine des Ciel et blanc pour cette rencontre, Affissou Fayèmi a longtemps porté les couleurs de l’équipe d’Aspac. Donc c’est à une très belle rencontre qu’a assisté le public sportif de Cotonou II l’après-midi du dimanche 18 janvier.

Batori Douyémé

Au début de la partie les protégés d’Emile Enansouan ont pris le match en main et dès la 3e minute, ils trouvent l’ouverture du score grâce à Hanshow Blessing (l’une des recrues) suite à une démonstration de jeu collectif dans le camp des portuaire. L’action commence par une réception de Georges Hounkanrin (recrue lui-aussi) qui adresse une passe en direction de Soulé Olouchi ce dernier joue en une-deux avec Bayo Dansou, qui adresse un caviar au buteur celui-ci n’a eu aucun mal à mettre la balle au fonds des filets de Salomon Vianou. Cette ouverture de score qui matérialise la domination des Krake-boys dans cette première partie leur a permis de maîtriser leur sujet. A la 23e minute de jeu, Mohamed Adégbola, réussi un travail excellent sur le flanc gauche de l’attaque de l’USSK et adresse un centre en direction Hanshow Blessing, qui, de la tête retrouve Bayo Dansou, mais le tir de ce dernier va toucher le pied d’un défenseur pendant que le portier Salomon Vianou est battu. Affissou Fayemi et ses coéquipiers vont dominer la partie jusqu’à la fin des 45 premières minutes sans marquer le but qui pourrait les mettre sous l’abri.

Au début de la deuxième partie, Fousseni Lazadi et les siens ont opté pour l’offensive à outrance pendant que les Krakeboys jouaient en contre. Deux minutes seulement après l’entame de la seconde partie, l’entraîneur d’Aspac, Edmé Codjo lance Jonhson Onwuka en lui et place de Koko Kobéna pour renforcer son attaque. Ce changement a porté ses fruits puisque quelque secondes après son entrée en jeu (47’), Jonhson Onwuka met en difficulté la défense des Ciel et blancs et n’eut été la classe du portier Batori Douyémé, on aurait assisté à l’égalisation. Mais ce ne serait que partie remise, car l’Ussk jouant très bas a permis à son adversaire d’assiéger sa défense et à la 64e minute, un centre tir de Jonhson Onwuka a permis à Lunel Dossou-Gbété de trouver les fillets de Douyémé. Auréolés de ce but, les portuaires ont mis le pied sur le ballon et malgré les nombreux sauvetages de Batori Douyémé, notamment à la 66e minute où il a empêché Jonhson Onwuka d’inscrire le deuxième quand ce dernier s’est retrouvé seul devant lui. A la 70e minute, il arrête un tir de Séïbou Mama qui prenait la direction des filets. Mais après avoir repoussé un tir de Johnson Onwuka à la 78e minute, il n’a pu rien sur l’enchainement de Kabirou Koutché. Aspac venait donc de prendre l’avantage dans ce match. Mais les poulains d’Emile Enansouan n’ont pas encore dire leur dernier mot. Car 5 minutes après le but de Koutché, les Ciel et blanc ont obtenu un coup franc à la lisière de la surface de réparation d’Aspac. Sur le ballon on retrouvait les deux spécialistes de coup de pied arrêté de l’USSK, Affisou Fayèmi et Rock Hounsou. Mais c’est le capitaine qui se charge de la sentence et envoie la balle dans la lucarne de Salomon Vianou (83’ Aspac 2 Ussk 2). L’Ussk aurait pu reparti à Sèmè avec les trois points du match si Salomon Vianou n’avait pas repoussé en corner l’exécution d’un autre coup de pied arrêté par Rock Hounsou. C’est donc sur ce score de parité que les deux équipes se sont séparées.

Joël ADJANOHOUN


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *